Les statistiques ci-dessous ne sont pas figées, elles montrent le résultat des conséquences de ce système…!
La nourriture produite à l’échelle mondiale chaque année fait plusieurs fois le tour de la planète et selon l’institut d’ingénierie mécanique, il y aurait la moitié de cette nourriture de gaspillée, soit entre 1,2 et 2 milliards de tonnes d’aliments par an.

 

Selon le Dr Tim Fox de l’Imeche, la quantité de nourriture gâchée dans le monde est stupéfiante. Cette perte nette ne se limite pas aux déchets des aliments non consommés. Le gâchis est visible à tous les niveaux de la chaîne de production alimentaire : 550 milliards de mètres cube d’eau sont ainsi utilisés en vain pour faire pousser ces aliments perdus ; c’est aussi un gâchis inutile de terres, cette nourriture non-consommée utilise 28% des surfaces agricoles de la planète soit 1,4 milliard d’hectares. « Cela représente 750 milliards de dollars chaque année ».

« Ces pertes énergétiques utilisées pour produire, transformer et distribuer cette nourriture pourraient être utilisés pour nourrir la population mondiale grandissante et plus particulièrement ceux qui souffrent de faim ». Entre 2010 et 2012, 870 millions de personnes à travers le monde souffraient de malnutrition, selon l’organisation de l’ONU pour l’agriculture et l’alimentation (FAO).

We are the World est une chanson caritative qui a été co-écrite par Michael Jackson et Lionel Richie, dans le but de réunir des fonds pour lutter contre la famine en Éthiopie.

Le temps est venu,
Quand nous entendons un certain appel,
Quand le monde ne doit plus faire qu’un,
Il y a des gens qui meurent !
Il est temps de tendre la main en donnant
le plus beau des cadeaux

Nous ne pouvons continuer à prétendre jour après jour
Que quelqu’un, quelque part, bientôt changera les choses.
Nous faisons tous partie de la grande famille de Dieu,
Et savons tous que la chose la plus importante est d’être aimée.

Refrain :
Nous sommes le monde, nous sommes les enfants
Nous sommes ceux qui rendent les jours meilleurs
Alors commençons à donner…
Il y a un choix à faire qui nous sauve.
Toi et moi, je te l’assure, Nous améliorerons les choses.

Envoie leur ton cœur
Pour qu’ils sachent que quelqu’un se soucie d’eux
Et leurs vies seront plus forts et plus libres
Comme Dieu nous l’a montré en changeant la pierre en pain
Nous devons tous les aider.

Refrain:
Quand tu es complètement perdu et désespéré,
Que tu as l’impression de ne plus pouvoir t’en sortir.
Si tu as la foi nous ne peux pas trébucher
Allons, il faut croire
Qu’un changement est possible si nous sommes tous unis

———
Texte anglais de Mike Anderson traduit par Louis-Simonne Marcel
« Lorsqu’on en vient à parler de « manger » ; les humains sont les animaux les plus stupides de la planète. Nous tuons des milliers d’animaux sauvages pour protéger les animaux que nous mangeons. Nous détruisons notre environnement pour nourrir les animaux que nous mangeons. Nous dépensons plus de temps, d’argent, et de ressources pour engraisser les animaux que nous mangeons, que nous n’en dépensons pour nourrir les êtres humains qui meurent de faim. La cruelle ironie, c’est qu’après toutes ces dépenses pour élever ces animaux, nous les mangeons, et ils nous tuent alors lentement… Et plutôt que de reconnaître cette folie, nous torturons et tuons des millions d’autres animaux pour essayer de trouver des remèdes aux maladies causées par ces animaux que nous avons mangé. »

25 pays où la situation est « alarmante » par ordre de gravité croissante :

 – Le Népal, la Tanzanie, le Cambodge, le Soudan, le Zimbabwe, le Burkina Faso, le Togo, la Guinée-Bissau, le Rwanda, Djibouti, le Mozambique, l’Inde, le Bangladesh, le Liberia, la Zambie, le Timor Oriental, le Niger, l’Angola, le Yémen, la République Centrafricaine, Madagascar, les Comores, Haïti, le Sierra Leone et l’Éthiopie.

 

– Sur plus de 7 milliards 42 millions d’habitants (statistique faite en mai 2012),
plus du tiers sont sous le seuil de pauvreté, près de 870 millions sous-alimentés.
– Chaque année, plus de 7 millions 800 000 personnes meurent de faim.
– Plus de 824 millions d’habitants n’ont pas accès à un point d’eau potable.

Que nos actions reflètent nos paroles.

– Les enfants nous accuseront (Documentaire de 6:41 minutes)
« Après mai 1968 une jeune fille de 14 ans s’était déjà exprimée
devant les dirigeants du monde à l’ONU…! »

Quand les gens se retrouvent acculés au pied du mur, c’est là qu’ils réagissent le plus et activent par différents moyens la façon dont ils se sortiront d’un problème.
Si nous savons nous servir de notre pouvoir à ces instants précis, …, nous pouvons en faire tout autant, en nous servant de ce même procédé pour parvenir à bien dans la création de ce que nous souhaitons le plus pour nous, et cette planète ! Le pouvoir du subconscient a tant à offrir pour nous permettre de réussir, alors propulsons-nous à l’échelle universelle ! Philippe-William Sinclair

Les événements de Mai 68

On désigne par le nom de Mai 68 un ensemble de mouvements et manifestations survenus en France, en mai-juin 1968. Ces événements constituent une période marquante de l’histoire contemporaine française, caractérisées par une vaste révolte spontanée, de nature à la fois culturelle, sociale et politique, dirigée contre la société traditionnelle, le capitalisme, l’impérialisme et, plus immédiatement, contre le pouvoir gaulliste en place.

En Mars 1968, le journaliste Pierre Viansson-Ponté constate l’ennui palpable dans la vie publique française (« L’ennui des Français » le 15 mars 1968, journal Le Monde). Ceci ajouté à tout un ensemble de facteurs, tant sociaux que politiques, (par exemple : le sentiment fort d’antimilitarisme qui animait notamment les plus jeunes contre la guerre du Vietnam ; celui d’anticonformisme, de rejet du pouvoir, de la bourgeoisie les idéaux maoïste qui touchaient les jeunes etc…) On peut diviser la crise de mai 1968 en 3 phases principales : la crise étudiante (du 22 Mars au 13 Mai), la crise sociale (du 13 Mai au 27 Mai) et la crise politique (du 27 Mai au 30 Juin)

« La jeunesse s’ennuie. Les étudiants manifestent, bougent, se battent en Espagne, en Italie, en Belgique, en Algérie, au Japon, en Amérique, en Égypte, en Allemagne, en Pologne même. Ils ont l’impression qu’ils ont des conquêtes à entreprendre, une protestation à faire entendre. (…) Seules quelques centaines de milliers de Français ne s’ennuient pas : chômeurs, jeunes sans emploi, petits paysans écrasés par le progrès, victimes de la nécessaire concentration et de la concurrence de plus en plus rude, vieillards plus ou moins abandonnés de tous. Ceux-là sont si absorbés par leurs soucis qu’ils n’ont pas le temps de s’ennuyer, ni d’ailleurs le cœur à manifester et à s’agiter. »

Pierre Viansson-Ponté – Éditorial du journal Le Monde du 15 mars 1968

——————————

Discours sur le climat de Leonardo DiCaprio 2014 à l’ONU. Pas en tant qu’acteur, mais en tant que citoyen et un être humain… :

Il ne baisse pas les bras. Après avoir participé le week-end dernier à la marche pour le climat aux côtés de Mark Ruffalo et Evangeline Lilly, Leonardo DiCaprio a pris la parole ce mardi 23 septembre au sommet de l’ONU sur le climat.

A peine nommé messager de la paix par Ban Ki Moon, le secrétaire général de l’ONU, le comédien américain de 39 ans a exhorté chefs d’État et de gouvernement à « répondre au plus grand défi de L’Humanité avec courage et honnêteté ». « Je gagne ma vie en faisant semblant mais vous ne pouvez pas vous le permettre », leur a-t-il lancé.

« L’air pur et un climat vivable font partie des droits de l’homme inaliénables »

Vêtu d’un costume cravate sombre et coiffée d’une queue-de-cheval, l’acteur qui porte la barbe ne s’est pas laissé impressionner par l’assistance. « Le changement climatique menace la paix chèrement acquise, la prospérité et les chances de réussite de milliards de personnes », a-t-il lancé.

« Nous devons réduire les émissions de gaz à effet de serre responsables du réchauffement ». A la fin du siècle, a-t-il ajouté, « nous ne devons pas émettre plus de carbone que notre planète ne peut en absorber ». « L’air pur et un climat vivable font partie des droits de l’homme inaliénables » et investir dans les énergies renouvelables « est une bonne politique économique ».

« Je ne suis pas un scientifique, mais je n’ai pas besoin de l’être. Parce que la communauté scientifique, le monde a parlé, et ils nous ont donné notre pronostic, si nous n’agissons pas ensemble, nous allons sûrement périr. Maintenant, c’est notre moment d’agir. » – Leonardo Dicaprio

« Nous sommes la première génération à sentir l’impact du changement climatique et la dernière génération qui peut faire quelque chose. » – Barack Obama

« Très peu aurons la grandeur de changer le cours de l’histoire…, mais chacun de nous peut œuvrer pour changer quelques évènements. Et la somme de tous ces actes sera inscrite pour les générations à venir. » – Robert Kennedy

——————————

La Marche pour la fermeture des abattoirs
2000 personnes ont manifesté pour la fermeture des abattoirs
le samedi 13 juin dans les rues parisiennes.

Éthique & animaux Extrait du texte lu avant la marche : Ces manifestations se déroulent dans 10 pays situés sur 4 continents différents. Ce que nous voulons, ce que nous ferons, c’est abolir l’exploitation des animaux.

Ce que nous voulons, ce que nous ferons, c’est mettre un terme à la tuerie à laquelle se livrent les humains sur d’autres animaux – les animaux élevés ou pêchés pour consommer leur chair, leur lait ou leurs œufs.

Le massacre est si démesuré qu’on ne parvient pas à se le représenter. Chaque année, le nombre de vertébrés tués pour finir dans les assiettes dépasse de beaucoup les 1000 milliards d’individus. Mais les milliards n’ont pas de visage. Ils sont invisibles à nos yeux.

La Terre est couverte de cages bondées : des cages immergées sous la mer ou alignées dans des hangars. « Nous ne les voyons pas ! » Les mers sont quadrillées de pièges qui menacent tous leurs habitants. « Nous ne les voyons pas ! »

Chaque jour, des poissons se débattent pour s’extraire des filets. Des moutons tentent de reculer dans le couloir de la mort.
Des poules se contorsionnent et battent des ailes suspendues tête en bas à une chaîne d’abattage.
Ils résistent de toutes leurs forces. « Nous ne les voyons pas ! » …//…

« On sait, au fond de nous-mêmes, qu’il y a quelque chose de moralement inacceptable »

Plus d’un milliard d’animaux tués en France chaque année dans les abattoirs.
Un massacre dénoncé sur France 3 samedi, par le journaliste Aymeric Caron:

——————————


← Si les chemtrails étaient bon pour l’homme, l’état ne cacherait pas leur existence…
Également, si les francs-maçons faisaient le bien autour d’eux, il en serait de-même…

 

La théorie des chemtrails avance que certaines traînées blanches
« appelé géo-ingénierie » créées par le passage des avions en vol sont composées de produits chimiques délibérément répandus en altitude par diverses agences gouvernementales à grande échelle, pour des raisons dissimulées, au grand public.
Le nom lui-même est un néologisme construit par la contraction de l’anglais
« chemical trail » : « traînée de produits chimiques »

——————————

Depuis l’ère internet « le Cyber espace » alors que notre civilisation avait atteint un point crucial pouvant faire évoluer ce monde vers un monde meilleur, un changement radical du régime politique dans les pays occidentaux a eu lieu, avec l’avènement d’important pouvoirs financiers et industriels multinationaux.

 

Victoria Grant, canadienne de 12 ans, nous démontre que toute personne âgée de plus de 12 ans est en capacité de comprendre l’escroquerie des banques et de la privatisation des dettes publiques. Plus personne n’a désormais d’excuses pour continuer à cautionner un tel système qui s’est généralisé. Malgré tout, cela ne changera rien… Tout le monde s’en souci via internet, mais dans la réalité tout le monde est bien dans son petit confort donc… Agissons concrètement ! Rejoignez les actions citoyennes ! 99% vs 1% …

 

Toutes choses se relient entre elles et ce sont celles, qui prédominent dans le monde, qui ont toujours été les composantes et la synthèse de notre civilisation, forgeant ainsi la trame de notre histoire et son destin.
Film court exposant les mensonges que le système nous raconte, et que la plupart ne questionne même pas. Que ce soit notre façon de vivre, de consommer, de manger. http://enquetedesens.fr/le-mensonge-dans-lequel-nous-vivons-the-lie-we-live-fr/

« Le mental intuitif est un don sacré et le mental rationnel est un serviteur fidèle. Nous avons créé une société qui honore le serviteur et en a oublié le don. » Albert Einstein ( 1879 – 1955 )

———
« Univers quantique » :

Les énergies sont omniprésentes, véhiculent, se relient, se connectent et s’attirent entre elles. Quand vous émettez des pensées, les énergie que vous émettez, font dorénavant partie des énergies répandues et attirent vers elles d’autres énergies de même nature, qu’elles ou qui sont sur la même fréquence.
Chaque personne dégage autour d’elle un champ d’énergie. Ce champ est chargé de l’énergie produite par les pensées et les émotions dominantes dans le subconscient. L’atmosphère qui flotte autour de chaque personne est invisible, mais peut être sentie par le subconscient d’une autre personne avec qui elle est en communication ou dans sa promiscuité.
Ainsi, quand vos pensées sont positives, votre subconscient vous connecte à d’autres énergies positives ou semblables et quand vos pensées sont négatives, elles interfèrent avec des énergies négatives.

——————————

La plus grande prison dans laquelle la plupart des gens vivent, est celle de la crainte de ce que les autres pensent !
Peu de gens sont capables d’exprimer posément une opinion différente des préjugés de leur milieu. La plupart sont mêmes incapables d’arriver à formuler de telles opinions.

Le « sens commun ». La notion de sens commun se rapporte à une forme de connaissance regroupant les savoirs socialement transmis et largement diffusés dans une culture donnée… Explication, « par la suite » dans | p9 | Physique Quantique.

Suivant les normes de pensée de la société où nous sommes – ce qui est vrai ou faux, moral ou immoral, bon ou mauvais, sain ou malsain, possible ou impossible – vous construisez une zone de tranquillité. Si vous vivez dans cette perspective, de paroles et de pensées, alors les gens vous laisseront tranquille et vous serez considéré comme normal ; mais si vous souhaitez sortir de cette zone et exprimer votre singularité, vous vous apercevrez que la plupart des gens s’imposent ces normes, les uns aux autres.

Ainsi est le système social dans lequel nous sommes : la publicité, les modes, la politique sur la vie qui nous entourent, sont comme des barrières, nous maintenant dans ses propres normes…

———

Malgré tous les progrès technologiques et scientifiques ; les mentalités de notre civilisation ne peuvent évoluer, tant que nous ne comprendrons pas la prépondérance insidieuse et sournoise des publicités et des propagandes qui assujettissent la population, en utilisent des arguments et un ton infantilisant, afin de faire appel à l’émotionnel pour court-circuiter l’analyse rationnelle et le sens critique, dans l’unique intérêt de maintenir le profit économique mondial.

——————————

Petite pause en hommage à Coluche
– Date de naissance : 28 Octobre 1944 – Date du décès : 19 Juin 1986 Paris
« Le pseudonyme « Coluche » lui est donné dans un cabaret quand il avait 26 ans »
Profession : acteur, comédien, Humoriste, et généreux. Il marqua durablement les années 80 en dénonçant à travers ses sketches et ses facéties les réalités françaises.                                   « Quand Coluche disait ses 4 vérités au monde politique !… »     

Misère.
– Euh, Misère est le nom, euh, qu’un type a donné à son chien, parce qu’il est comme lui, Il l’a trouvé dans la rue si vous voulez et que, euh, il est comme lui alors il le comprend, parce que comme il est dans la rue aussi, euh… il le comprend…
– Je me comprends, je me comprends.
– Des fois on a plus de contacts avec un chien pauvre qu’avec un homme riche.
– Paf, dans la gueule, ils en prennent plein la gueule, ils s’en rendent même pas compte.

Misère.
– Euh, je vous le dis tout de suite, ma chanson, elle passe pas à la radio et vous la verrez pas à la télévision non plus, hein!
– Je vous le dis tout de suite, mais elle s’en fout, elle a quelque chose à dire!
– C’est pas comme les chansons qu’on voit à la radio et qu’on entend à la télévision, hein.
– D’ailleurs que c’est comme ça qu’on les reconnaît celles qui peuvent passer à la télévision hein.
– C’est parce qu’elles ont rien à dire.
– Paf! Ah dis donc, qu’est-ce que j’leur mets dans la gueule, hein.
– Ils chantent des conneries, des conneries, des conneries…
– Je m’excuse, mais merde.
– Mais j’m’excuse hein!
– Alors tout ça, la chanson est une industrie parce qu’une poignée d’imbéciles a réussi à être moins conne que le reste! Y’a de quoi se vanter, j’vous jure.
– Je m’excuse, mais merde.
– Je m’excuse. Tout ça pour du fric, du fric, voilà.
– Et pour manger du caviar à la louche. C’qui faut être snob hein.
– Entre nous… C’est pas meilleur à la louche.

Misère, misère
– Quoi ??? Qu’est-ce qu’il y a ???
– De toute façon ça va pas durer, hein.
– Ça va être interdit la vente forcée comme ils font là. Parce que si
on vous passe des conneries, des conneries toute la journée, vous finissez par les acheter, hein.
– Vous n’êtes pas raisonnables non plus.

– Hé… de toute façon ça va changer…/ /…
– Où on va alors ???
– Quelle misère!

Personne ne lui prêtait attention…, jusqu’à ce que des étudiants s’assoient à côté de lui, et une chose s’est produite…

Après sa disparition brutale et jusqu’à aujourd’hui, le créateur des Restos du Cœur demeure l’un des comiques les plus populaires ainsi qu’un observateur éclairé de la condition humaine.

Une expérience sociale à New York

Une expérience sociale intéressante montrant ce qui se passe quand les gens demandent de la nourriture à des étrangers est devenue viral, et a aujourd’hui plus de 20 millions de vues sur YouTube. Dans la vidéo, plusieurs étrangers sont invités à partager leur nourriture avec un passant dans la rue qui a faim (joué par un acteur), mais ils refusent tous. Quelques minutes plus tard, un homme sans-abri est devenu un héros sur internet, de par sa bonté et sa générosité.