– Distractions –

         Préparez vous avant de franchir la ligne dans la cinquième dimension  !…     ♪ ♫ →     

–                                                                                      ACCÉLÉRATION VIBRATOIRE TERRESTRE ( Le Cycle Actuel )                      
   우주선 유성: 접지               

♪♫ Toute ma vie lorsque l’on m’a demandé d’où je venais en Algérie je ne savais pas quoi répondre alors j’étais gênée et je devais raconter mon histoire la tête basse… Aujourd’hui je sais ! Je viens de Sidi-Okba a 20 km de Biskra aux portes du Sahara, là où le désert et les Oasis se côtoient ou la nature est rude et belle et où les gens on la peau noircie par le soleil.
Merci 2021 pour ce cadeau inestimable, je sais enfin d’où je viens… !
Bientôt inch’allah je viendrais embrasser tes canyons merveilleux, nager dans tes rivières turquoise
et m’allonger sur ton sable chaud.

[ P L ]        Où en sera l’humanité en 2077 ? Lire la suite

Dans cet entretien extrait d’un documentaire télévisé en quatre parties, Prem nous rappelle qu’il n’y a pas de limite au bonheur que nous pouvons ressentir dans notre vie. Chacun d’entre nous a une boussole intérieure pointée sur lui-même. Nous sommes tous capables d’appréciation et nous sommes tous en quête de bonheur. Et chacun de nous attend le moment où sa coupe pourra être remplie

Nous ne pouvons ni nous éloigner ni nous rapprocher de la paix, car celle-ci se trouve en nous.
Il nous faut comprendre qu’à l’origine de chaque guerre il y a un être humain. Le conflit extérieur ne se manifeste que s’il y a d’abord un conflit intérieur. Nous agissons sans compréhension préalable de nous-mêmes et c’est ce qui intensifie le conflit. …

Très peu de personnes sont prêtes à changer, et pourtant, ce sont les changements qui nous ont permis de devenir qui nous sommes aujourd’hui. Nous avons besoin de comprendre le côté humain de l’être humain.
Même si nos comportements se modifient, notre humanité ne changera pas. La volonté de vivre n’est jamais ébranlée. Tout ce qui nous est fondamental, comme le désir d’être heureux, est inaltérable. Cependant les choses mêmes qui devraient nous unir, souvent nous séparent.

La technologie prend rapidement le pas sur nous. Autrefois, tout le monde se déplaçait à cheval. Puis d’un coup, les voitures sont apparues et graduellement, elles sont devenues le moyen de transport principal. La technologie est censée nous rendre la vie plus facile, mais en fait elle nous donne plus de travail.

Nous voulons que la technologie nous facilite la vie, mais il est rare que nous nous arrêtions pour réfléchir si c’est vraiment le cas. Grace à  son esprit inventif, l’être humain est capable de choses étonnantes. Mais nous ne nous posons pas assez souvent la question : « Qui suis-je ? » Bien que nous nous trouvions au sommet de la chaîne alimentaire, nous devons préserver l’humanité de l’être humain.

Prem explique que la technologie peut créer une réalité pseudo infinie. Mais notre vrai potentiel réside dans la bienveillance, la paix et l’humanité.

La technologie est utilisée avant tout pour accomplir des tâches non essentielles. Quelle que soit la direction dans laquelle nous nous dirigeons, nous ne devons pas oublier qui nous sommes et le fait que nous sommes vulnérables. Aucune technologie ne permet de voir en nous, ni de nous amener la paix. La paix est, et devrait rester la quête fondamentale, rien d’autre ne peut remplir ce vide.

La technologie peut nous amener sur Mars, mais elle ne peut pas changer l’état de l’humanité. Nous allons finir par essayer de faire de Mars une nouvelle terre et dans la foulée, la détruire. Nous n’apprécions pas ce que nous avons déjà.
Les êtres humains ont cette espèce de marteau qu’on appelle la technologie, et on veut s’en servir sur tout.
Nous l’avons utilisée pratiquement partout sans réfléchir aux conséquences.
Si nous ne changeons pas, nous allons détruire ce qui nous est le plus cher sur la terre.

Chacun d’entre nous a du bon et du mauvais en lui. Nous pouvons choisir qui nous voulons être dans chaque situation. Plus nous choisissons ce qui est bon, plus nous nous habituons à être bons. Par contre, plus on choisit ce qui est mauvais, plus ce choix devient facile.

Prenons par exemple le problème énorme du gaspillage de denrées alimentaires : la terre produit plus qu’il n’est nécessaire pour prendre soin de tous, mais à cause de l’avidité et de l’ignorance, beaucoup trop de personnes souffrent de la faim. Les technologies devraient nous aider à nous développer et à nous améliorer en tant qu’êtres humains.

Nous devons apprendre à compter sur nous-mêmes et non pas sur les initiatives des gouvernements et des systèmes en place. L’espoir est toujours là et nous pouvons encore nous réveiller et réaliser que ce pouvoir nous appartient. Lorsque les gens connaissent la paix intérieure, ils arrêtent de se battre et les conflits s’évanouissent. Le progrès technologique ne se fait pas sans douleurs ni conséquences imprévues.

Le bonheur est une expérience subjective, difficile à mesurer. Se connaître soi-même est l’élément crucial. Le vrai succès, c’est de savoir qu’on a une raison d’être, se sentir reconnaissant et ne pas se soucier de ce que pensent les autres. Alors que la technologie nous promet plus de temps libre, elle nous rend souvent moins heureux. La technologie ne peut pas nous apporter l’amour. Et c’est d’amour et de bienveillance dont nous avons besoin.
Nous avons besoin de comprendre ce que la technologie peut et ne peut pas faire pour nous. La technologie ne peut pas remplacer notre humanité.

Nous cherchons constamment à nous améliorer. Ne pas comprendre qui l’on est nous fait nous sentir mal à l’aise et perdus. Malgré toutes nos difficultés et notre foi en la technologie, nous avons encore la possibilité de changer.

Nous changeons plus la technologie qu’elle ne nous a elle-même changés en profondeur. Nos peurs et nos besoins sont toujours les mêmes. C’est ce qui fait de nous des humains. Face au chaos, il faut nous efforcer de rester humains et de garder une étincelle de lumière dans les moments les plus sombres.

Nos fondations doivent être solides. Avoir le courage d’être vraiment humain et ne pas se perdre soi-même dans les moments difficiles, est essentiel.

Suite de extra-terrestre dans  P 11
– « L’évolution de l’humanité dans le futur. » Puis – Explication : Dans l’expérience du développement du libre arbitre…

             

Confidentiel : Je suis une personne diagnostiqué asperger, dite « HPI », haut potentiel intellectuel, ou « awareness ». Ce que déplorent les personnes ayant un fonctionnement haut potentiel intellect, c’est qu’elles éprouvent le sentiment d’être en décalage, et perçoivent qu’elle ne sont pas en phase avec le monde qui les entoure. ( . . . ) C’est une condition neuro-développementale complexe du trouble du spectre de l’autisme (TSA). Comme pour toute autre condition du spectre de l’autisme, ses caractéristiques peuvent varier de léger à sévère, et peuvent changer en intensité au cours du développement…, et ce, même à l’âge adulte. Voir onglet [G] « syndrome d’Asperger ». Ce n’est pas une maladie d’origine psychologique, c’est un autisme sans déficience intellectuelle ; mais ayant une perception cognitive à part entière. Ceci dit, je ne m’en flatte vraiment pas, ce ne sont que des faits !

( la photo date de 2015 ) M’étant approprié la citation d’Albert Einstein : bien que je sois un solitaire typique dans ma
vie quotidienne ; la conscience d’appartenir à l’invisible
communauté, de ceux qui luttent pour la vérité, la beauté et
la justice, m’empêchent d’éprouver un sentiment de solitude.
En cette conscience, je sais que
mes efforts produits sur ce blog sont destinés à celles et ceux qui l’apprécient.
Peu importe les difficultés dans la vie…, n’abandonnez pas !

       

       

              __________________________________________________________________________________________________________________________________
      Né le 10 Décembre 1957à Haridwar, « Nord de l’Inde. »                   « Qui est l’homme derrière le massage » conversation avec Prem et son épouse :

Il m’a prévenu dès le début ! Je t’aime… Je prendrais soin de toi…
Mais ; tu dois savoir que je suis là pour faire ça !Il s’assurait que nos enfants et moi soyons ensemble, et que nous puissions nous voir…, et être avec nous, sans pour autant abandonner ce pour quoi il est là ! Désolé de ne pas vous montrer l’intégralité de ce petit court-métrage de 10 min.50 s, par respect qu’il me soit donné sous réserve intime ! »
60 ans au service d’un message intemporel.
  
Une vie consacrée à la paix  « Ce qui s’est passé étape par étape lors des décennies de 1950 à 2020 »


effort et grâce 
mille mercis pour tout ce que tu fais pour tant de gens dans le monde.

Ces efforts ont eu pour résultat que des centaines de milliers de personnes ont reçu la connaissance.

 

 


Magazine de Animaux Bonheur n° 28

 

Lire la suite...

   Être en paix avec soi
Être en paix avec le monde commence par être cohérent avec soi. Bonne nouvelle, notre relation aux animaux y aide grandement.
Rencontre avec le penseur Prem Rawat
qui publie un livre profond et utile, Apprendre à s’écouter, aux éditions Le Seul.
La paix dans le monde et avec soi-même n’est-elle pas une quête impossible ?
Animaux Bonheur – Ce n’est pas une quête impossible, non. C’est une quête qui demeure inachevée, car dès que l’idée de la paix est avancée, il y a quelqu’un pour demander ce qu’il faut faire – pour être en paix. Au lieu de comprendre que la paix se trouve déjà dans le cœur de chaque être humain et qu’il suffit de la découvrir.
À quoi ressemble ce processus de découverte ?
Avec vos yeux, vous pouvez voir le monde, le soleil, la lune, les étoiles, d’autre yeux. Cependant, pour voir vos propres yeux, il vous faut un miroir. Et personne ne parle du miroir ! On veut trouver la paix, alors on essaie toutes sortes de formules, qui s’appuient sur l’hypothèse qu’elle ne se trouve pas déjà en soi, et on échoue. On échoue parce qu’on tente de fabriquer quelque chose qui existe déjà et qu’il suffit de découvrir.
L’homme détruit la nature, met en péril les animaux et la planète. N’est-ce pas là le premier combat à mener pour établir une paix durable ?
Il y a, de toute évidence, un combat à mener pour mettre fin à la destruction de la planète et protéger les espèces animales. Ceci dit, le tout premier combat doit nous amener à faire cesser les conflits intérieurs, en nous-même, qui nous ravagent. En effet, tant que les êtres humains seront en conflit avec tout le reste.
Pourquoi faut-il du courage pour la paix dans le monde ?
Parce que bien des gens ne seront pas d’accord avec vous. Ce n’est pas tout le monde qui vous dira que vous avez raison. Il faut avoir le courage d’aller de l’avant, malgré les voix qui clament de concert : « Non, non, non, non et non. » Quand le cœur dit « Oui, oui, oui », il faut du courage pour avancer parce que, partout, on entend « non, non, non ». Et ça fait très, très longtemps que ça dure.
Pour en revenir aux animaux, pensez-vous qu’ils nous donnent des leçons de vie, de morale, de bonheur tout simple, de paix ?
C’est passionnant d’observer les animaux, car on se rend compte qu’eux aussi ont envie d’être heureux, d’être en paix, d’être contents. Comme nous. Il ne faut pas oublier que nous sommes des animaux, nous aussi. Nous faisons partie de leur monde. Ils sont comme nous. De quoi sont-ils faits, à votre avis ? Ils sont faits des mêmes éléments que nous. Eux et nous sommes tous différents par notre apparence, mais nous sommes tous faits des mêmes éléments.
Lorsque nous ne respectons pas les animaux, lorsque nous ne prenons pas soin d’eux correctement, nous manifestons notre profonde incompréhension de ce que nous sommes et de ce qui nous caractérise. De nombreux comportements trouvent leur origine dans des idées, comme par exemple celle qui veut que l’homme soit la couronne de la création. Moi-même, je l’ai cru à une époque.
On parle bien là, de croyance. Je croyais que l’être humain était la couronne de la création. Voilà de quoi il s’agit quand on parle de bonheur et de paix : se respecter soi-même et respecter tous ceux avec qui nous partageons la planète.

    –   


Galerie 
| G |
Images et expressions
La Légende du pot fêlé
Chanson en hommage aux personnes disparues
– Petits exercices de stimulation !
♪ ♫  
Pour me présenter : je suis une personne asperger …
– États modifiés de la conscience
– Extraits de quelques paragraphes d’une lettre …

« Que voulons-nous réellement dans un monde où tout est jugé par la négative.
Alors que le sujet sur la paix ne peut s’évaluer que sur des valeurs positives. »
Prem Rawat      | p11 |



    




La Paix intérieure n’est pas cachée, mais n’a pas été découverte.




« 
Le 17 juillet 1971 » à l’âge de treize ans, Prem est arrivé en Occidents, avec la vision d’apporter son message de paix, au-delà des frontières de l’Inde « son pays natal », en proposant quatre techniques de méditation appelée « Connaissance », apportant une perception consciente de la vérité et béatitude qui réside en nous.

 

Un petit peu d’humour Extrait de :

Pour moi c’est comme un sous-vêtement, c’est comme un sous-vêtement pour le nez et la bouche. Ça les recouvre…, et c’est vraiment drôle je trouve, par ce que j’ai souvent dit, vraiment très souvent…, que je voudrais regarder les gens, les yeux dans les yeux…, vous vous souvenez ?… Mon vœux est exaucé ! il n’y a rien d’autre à voir, la seule chose que je vois c’est les yeux.
Bon maintenant il faut que je fasse le vœux, de voir le visage tout entier !
c’est ça que j’aurais dû demander…, mais j’ai été un poil, un peut trop poétique, en ne souhaitant seulement voir les yeux…, et du coup c’est ce que j’ai ! Vous voyez, il faut faire vraiment attention à ce qu’on souhaite, vraiment très attention !
———
Nous attendons tous un ange qui tomberait du ciel. Et je dis aux gens, l’ange est arrivé ! Vous êtes l’ange. « Vous êtes ici pour vous sauvez vous-même. Accomplissez la part de l’ange. J’invite chaque être humain à participer, qui que vous soyez, dans le fait d’aider à apporter la paix sur cette terre. J’invite chaque être humain à participer pour soulager la misère des autres. » 

La paix n’est pas seulement quelque chose de beau à avoir, c’est quelque chose que nous devons ressentir. Nous avons besoin de la base solide de la paix dans notre existence. C’est pourquoi ce voyage est si important.

Le cœur de chaque être humain nécessite la paix.
Peu importe ce que peut être leur culture, leur religion ou leur politique, tout le monde sur la face de cette terre veut avoir la paix.
Peut-être qu’à l’extérieur, la couleur de notre peau est différente, ou nos visages ne se ressemblent pas.
Mais soulevez la peau, et instantanément la différence disparaît. Cela pourrait être n’importe qui de n’importe quelle culture, n’importe quelle religion, n’importe …, la différence est cette couche extrêmement fine d’épiderme.
Ce que nous considérons comme des différences entre les gens sont en fait des similitudes, car en fin de compte tout le monde cherche la paix, l’épanouissement, la joie. Pour la satisfaction ultime dans leur vie.

Comment nous préparons nous à accepter que ce que nous recherchons est à l’intérieur ? Premièrement, nous devons réduire le bruit des distractions à l’extérieur, afin de pouvoir voir le contraste entre ce qui vient de l’extérieur et ce qui peut être ressenti à l’intérieur.
Quand nous commençons à ressentir ce contraste, il devient de plus en plus facile de voir que la paix, la beauté, la joie que nous recherchons sont déjà en nous. Alors l’acceptation grandit qu’il y a un monde à l’intérieur.

Un message en résonnance avec un autre message millénaire, honoré le 26 mai depuis 1986 par l’ONU, lors de la Journée de Vesak, « jour de la pleine lune du mois de mai », est le jour le plus sacré pour des millions de bouddhistes à travers le monde. C’est le Jour du Vesak, il y a 2 500 ans, en 623 av. J. -C., que le Bouddha est né.
___

« Notre vie prend un tout autre sens, dans la reconnaissance de l’amour inconditionnel de qui nous sommes…; indépendamment des circonstances de notre situation personnelle, de traumatismes, idées, convictions, valeurs, qualités ou défauts.
Reconnaître ce « je suis », et permettre son expression spontanée quelles que soient les circonstances, est la véritable valeur du langage symbolique ». Pierre
« Si notre existence se limitait à cette vie, nous pourrions nous contenter des connaissances et des activités de ce monde ; et une pratique spirituelle, quelle qu’elle soit, n’aurait pas de raison d’être ». 

 

Powered by WordPress
Défiler vers le haut